Traces du passé prestigieux de Saint-Julien

À la suite des journées du patrimoine 2019, l’équipe de l’Espace Saint-Julien a été contactée par Jeanne Jouanneau, une Lavalloise qui souhaitait nous confier un document intéressant l’histoire de Saint-Julien : le fac-similé du diplôme de la médaille d’honneur reçue en 1917 par sa grand-tante, sœur Augustine Thibault, religieuse hospitalière de Saint-Joseph qui servait l’hôpital Saint-Julien au début du XXe siècle.

Dès 1795, Saint-Julien consacre une partie de ses salles à l’accueil des militaires, et la première guerre mondiale est un moment clef dans l’histoire de l’hôpital : plus de 300 lits sont réservés à ces hommes rentrés du front malades ou blessés.

Sœur Augustine Thibault s’est illustrée pendant la première guerre mondiale par son dévouement au service des soldats ayant contracté des maladies contagieuses au front. Son propre frère, Jean Joseph, est mort en 1915 à l’âge de 21 ans, à la suite d’un bombardement dans les tranchées de la Main de Massiges (Marne). Le sergent de ce jeune soldat avait d’ailleurs écrit à sœur Augustine pour lui raconter les derniers instants de son frère, lui demandant de prier pour les soldats qui meurent au front.

C’est ainsi qu’en 1917, elle reçoit la médaille d’honneur en bronze du ministère de la guerre pour les “belles actions” qu’elle a menées au service des militaires malades.

Deux bénévoles ont été reçus par la famille Jouanneau pour recueillir la copie du diplôme.