Vivre ensemble

L’Espace Saint-Julien est né de rencontres. C’est un projet fait de rencontres. Un projet fait pour susciter la rencontre.

De la petite équipe de départ composée de quatre bénévoles lavallois motivés par l’envie de recréer du lien entre jeunes et moins jeunes, Saint-Julien s’est enrichi, avec le temps, de nouveaux membres. Pour devenir aujourd’hui une sorte de famille composée non seulement des nombreux bénévoles qui ont rejoint le groupe, mais aussi des futurs habitants de Saint-Julien : personnes âgées inscrites à la résidence sénior, enfants et jeunes de l’accueil périscolaire et de l’internat déjà existants…

Photographe et écrivain aimant saisir ces instants de vie qui échappent parfois à notre monde trop pressé, Amélie Pelletier a découvert Saint-Julien au cours de l’une de ces rencontres inattendues. Fascinée par ce projet fou, elle a décidé d’emboîter le pas, pendant plusieurs mois, à ces dizaines de personnes, bénévoles, enfants, jeunes, vieux, parents, et de prendre le temps de les écouter, de comprendre leurs motivations à aller à la rencontre de l’Autre, aussi différent soit-il. Une expérience qui a donné le jour à une série de portraits touchants, qui incarnent ce qui, d’un rêve, devient au fil du temps une réalité.

“Je pense que nous sommes les reflets des uns et des autres. Je suis l’enfant, l’adulte mais aussi la vieille femme aux cheveux blancs parce qu’en fin de compte, le temps est une notion bien complexe et Saint-Julien en est une preuve. Désireuse depuis longtemps de m’exprimer sur la notion de générations, je suis plus que ravie de vous faire découvrir les images et les histoires de ces personnes rencontrées. Celles qui sont porteuses d’histoires déjà vécues à Saint-Julien et celles qui viendront en écrire de nouvelles. Merci à elles pour leurs mots, leurs sourires, leurs partages qui permettent d’illustrer ce que sera demain l’Espace Saint-Julien : une micro-crèche, un accueil périscolaire, une résidence étudiante, une résidence senior, un café solidaire et une maison de santé. Une maison tout court qui bientôt ne sera plus une chimère mais les racines de nouveaux récits. Laissons des jolies traces derrière nous.” 

Amélie Pelletier

A LA RENCONTRE DE L'AUTRE...

Marie-Thérèse

Marie-Thérèse Rivière a 80 ans, passionnée de généalogie elle porte bien son nom. Ses histoires sont comme des écluses le long de sa Rivière. Native de La Sarthe, c’est la poliomyélite dont est atteint son frère, hospitalisé à Rennes, qui l’a conduit à intégrer l’Ecole d’Infirmières de Laval en 1958. « Tu es jeune, tu as la vie devant toi, une nouvelle ville sera une bouffée d’air frais », lui avait dit sa mère. Lire la suite…

La vie commune à Saint-Julien permet de créer un environnement épanouissant pour chacun, au-delà de ses propres fragilités ou différences sociales. Se mettre au service les uns des autres, c’est une façon de dire au monde : n’ayez pas peur de la différence ou de la vulnérabilité. Nous avons tous à nous apporter les uns aux autres pour rendre le monde un peu meilleur que nous l’avons trouvé.