Ouverture du premier pôle : c'est parti !


Le 31 janvier 2022, le premier pôle du futur Espace Saint-Julien a ouvert ! 6 ans jour pour jour après la première réunion des quelques bénévoles qui se posaient la question d'un projet visant à réunir différentes générations dans un seul et même lieu de vie.  « Une immense joie » pour Benoît Gruau, un des membres fondateurs et président du Fonds de dotation Saint-Julien. 

Que signifie pour vous l’ouverture du premier des 7 pôles qui composeront l’Espace Saint-Julien à terme, six ans après le début de l’aventure ?
C’est une immense joie de voir arriver les premiers bénéficiaires de ce projet fou ! Qui aurait dit que nous parviendrions à réhabiliter entièrement cet ancien hôpital, il y a 6 ans, alors que nous nous lancions dans cette aventure comme simples bénévoles et sans aucune ressource financière… Aujourd’hui, nous sommes vraiment heureux d’ouvrir la Maison de santé, l’un des sept pôles qui constitueront ce lieu de vie intergénérationnel d’ici la fin de l’année. Il s’agit là d’une page importante puisque les deux jeunes médecins arrivés à Laval avec leur famille pour ce projet sont les premiers à reprendre une activité de santé au sein de cet ancien hôpital, fermé en 1974 après avoir servi les Lavallois pendant un millénaire ! C’est ainsi une excellente chose de pouvoir répondre à une demande importante en Mayenne, considérée comme un désert médical, en apportant par ailleurs les services d’une psychologue et, bientôt également d’une psychiatre. L’ouverture de ce premier pôle est le début d’une aventure humaine magnifique ! 

Quelles sont les prochaines échéances du projet ? 
Après la Maison de santé, nous ouvrirons au printemps les 68 appartements du Logis, pour lequel déjà 22 seniors ont émis le souhait de venir y vivre. Ensuite à la rentrée de septembre, nous ouvrirons la Cabane, le Nid, la Cale, la Coloc et l’Internat. L’année 2022 va donc être marquée par toutes ces ouvertures et d’ici la fin de l’année, quasiment tous les pôles devraient être ouverts pour composer l’Espace Saint-Julien, un lieu de vie que nous voulons intergénérationnel, social et éducatif. 

Que retenez-vous de ces 6 dernières années ?  
Le projet Saint-Julien est né de la volonté de bénévoles désireux de mettre leurs compétences au service d’une cause qui les dépasse complètement. Et c’est là notre force je crois. Un travail colossal a été fait par chacun, donnant de son temps, de ses compétences, de ses talents. Bien sûr il a fallu tenir, garder la foi dans ce projet. Mais la spécificité qui réunit ces bénévoles -aujourd’hui une quarantaine- est l’unité et la joie de vivre. Deux aspects indispensables pour mener à bien un projet de cette envergure et surtout pour tenir le cap que nous nous sommes fixés dès le début : permettre à tous ceux qui seront accueillis à Saint-Julien d’y trouver un climat chaleureux et bienveillant. 

N’avez-vous jamais douté ? 
Vous dire que je n’ai jamais douté serait un mensonge ! Oui il y a eu des moments de découragement, mais le fait d’être une équipe unie et complémentaire, c’est ça qui nous a tous portés : quand l’un se décourageait les autres le soutenaient et le poussaient. Finalement il y a toujours eu cette foi et cette unité parce que nous croyons en ce projet. Le fait de savoir aussi que ce lieu a 1000 ans d’histoire à Laval, de le faire vivre, cela nous a toujours portés.
Au départ il s’agissait probablement d’un projet fou : il fallait y croire pour reprendre un espace comme celui-ci ! Mais ce qui nous a permis de tenir, ce sont tous ces bénévoles qui se sont engagés dans un esprit de générosité, ceux qui nous ont rejoint au fur et à mesure, apportant du sang neuf et de nouvelles idées. Je tiens à saluer cet engagement et c’est un souhait pour nous que de continuer à permettre à ceux qui le souhaitent de venir donner de leur temps, de partager leurs talents avec les futurs habitants de Saint-Julien, pour créer du lien entre tous. 
Je voudrais finir en remerciant tout particulièrement nos bienfaiteurs qui ont cru dans notre projet au service du bien commun, qui nous ont fait confiance pour certains dès le début de l’aventure et sans lesquels nous n’aurions jamais pu en arriver là. Au nom des personnes qui seront accueillies à Saint-Julien d’ici quelques mois, je tiens à les remercier du fond du cœur.


Prendre rendez-vous en ligneDoctolib