La Cabane, un lieu pour s’épanouir


L’accueil périscolaire est l’un des sept pôles qui rejoindra l’Espace Saint-Julien dès la rentrée de septembre. Les bénévoles en charge de ce pôle sont d’ores et déjà actifs pour permettre à La Cabane d’accueillir à terme 80 enfants de 6 à 11 ans, venant de toute la ville de Laval. Rencontre avec sa bénévole en chef, Charlotte.

Pouvez-vous nous dire comment vous avez rejoint ce projet ?
J’ai eu la joie d’être sollicitée dès la genèse du projet Saint-Julien, en janvier 2016. A l’époque, nous n’envisagions que trois ou quatre pôles ! Etant professeur des écoles, j’ai naturellement réfléchi à l’accueil périscolaire que nous voulions créer afin de renforcer le côté intergénérationnel du projet. Très vite, j’ai été emballée par ce projet, et plus nous nous retrouvions pour travailler, plus j’en étais convaincue. J’ai eu bien évidemment des moments de désert, mais la force de l’équipe des bénévoles, la beauté et le sens du projet m’ont toujours rattrapée. C’est vrai qu’on y passe beaucoup de temps, mais je peux confirmer aujourd’hui que ce temps donné nous a tous enrichis, de par la persévérance, l’assiduité, et aussi la confrontation aux autres. Finalement, j’ai l’impression d’avoir davantage reçu que donné ! J’aime beaucoup cette phrase de Mère Teresa qui me guide dans cette aventure : « Donne tes mains pour servir et ton cœur pour aimer. Dieu nous a donné deux mains, l'une pour recevoir et l'autre pour donner. »

En quoi va consister ce pôle de La Cabane ?
La Cabane va accueillir 36 enfants de 6 à 11 ans les mardis et jeudis après l’école de 15h30 à 18h30 et le mercredi de 11h30 à 18h00, soit un total d’environ 80 enfants. Nous leur proposerons des temps de jeux, de travail, d’enrichissement personnel et de partage. Nous envisageons par exemple de les emmener jardiner, jouer aux cartes, chanter ou étudier avec les volontaires du Logis. Ils auront également la possibilité de jouer avec les internes qui viendront les aider pour le soutien scolaire. Nous envisageons également des liens avec la Maison de santé par le biais de conférences à destination des parents ou des enfants, et pourquoi pas le tout autour d’un bon jus au sein de La Cale… Il y a tant à faire !

Quelle est l'échéance d'ouverture de ce pôle, les travaux ont-ils commencé ?
Oui, les travaux sont en cours, pour notre plus grande joie ! Ce qui nous permet d’envisager une ouverture de La Cabane pour la rentrée de septembre. Concrètement, nous aurons une salle de 125m² pour accueillir les enfants ainsi qu’un bel espace extérieur clos. Nous pourrons aussi utiliser différentes salles de l’Espace Saint-Julien pour y effectuer nos diverses activités. Et la directrice disposera d’un bureau. L’aménagement intérieur a été pensé pour accueillir les enfants en toute sécurité et commodité.  Le choix des peintures est fait, le revêtement du sol également. Tout cela prend forme et c’est une telle joie !

Comment va fonctionner ce pôle, aujourd’hui porté par des bénévoles ?
Nous aurons une directrice salariée, qui se forme depuis plusieurs mois dans ce but. Elle sera secondée par des bénévoles pour assurer certaines tâches comme aller chercher les enfants à l’école, ou encore pour l’aide à la mise en pratique du projet pédagogique. Notre projet s'inscrit dans une dimension intergénérationnelle, sociale et éducative. Nous avons de ce fait à cœur d’accueillir les enfants de tous horizons et réfléchissons à des solutions permettant de réduire au maximum le coût pour les familles dans le besoin. Des dons défiscalisables sont possibles pour ceux qui veulent nous soutenir dans cette démarche !