Rencontre avec Olivier Piveteau, futur médecin à Saint-Julien

Olivier Piveteau et sa femme (au centre de la photo), visitant la future Maison de santé Saint-Julien




Alors que ce sont désormais trois médecins qui s’annoncent à Saint-Julien (2 médecins généralistes et 1 médecin psychiatre) dès janvier 2022, l’un d’entre eux s’est déjà installé à Laval avec sa femme et assure des remplacements en Mayenne, le temps de découvrir l’écosystème médical et le département. Rencontre avec Olivier Piveteau.

Qu’est-ce qui vous a décidés à quitter Paris pour la Mayenne ?
Ma femme et moi avions prévu de quitter Paris dès la fin de l’internat de médecine générale, qui est arrivé l’été dernier avec ma thèse soutenue en juin. Avec Agathe, ma femme, nous avions la chance d’avoir un certain nombre de possibilités d’installations professionnelles dans plusieurs régions. Notre critère de choix était de trouver un cabinet médical avec un petit quelque chose en plus, en particulier au travers des rencontres et des engagements personnels et collectifs.
J’avais entendu parler du projet Saint-Julien pour la première fois fin 2017 par un couple d’amis internes en médecine. Nous sommes venus visiter le projet en février 2020 puis en mars 2021, en même temps que le Dr Mottet et sa famille, qui rejoindront également le projet.
Au final, c’est donc le projet Saint-Julien qui nous a fait venir en Mayenne !

En attendant l’ouverture de la Maison de santé de Saint-Julien, vous avez commencé à exercer à Montsûrs…
En effet, je travaille actuellement à mi-temps dans la maison de santé de Montsûrs, ce qui est une opportunité précieuse de reprendre le travail en médecine générale avant l’installation définitive. Professionnellement, la présence de trois autres médecins généralistes me permet de continuer à me former en médecine générale dans un cadre professionnel très agréable. Je commence également à connaitre, au moins de nom, les professionnels de santé du centre de la Mayenne, avec qui je continuerai très probablement d’être en contact une fois installé : infirmières, médecins spécialistes, kinés, etc.
La grande majorité des médecins généralistes soignent des patients de tous âges. C’est l’intuition de Saint-Julien de faire vivre ensemble, se côtoyer et apprendre les uns des autres autant que possible qui est plus spécifique, et le fait de participer à ce projet qui a du sens qui m’attire.

Où en est le pôle santé de Saint-Julien à ce jour ?
La construction du pôle santé avance bien. L’équipe initiale de soignants est presque complète, et c’est une chance, spécialement pour les médecins généralistes ! Avec le Dr Mottet nous sommes en train de réfléchir à la plupart des questions pratiques qui vont se poser lors de l’ouverture de la maison médicale : logiciel médical, secrétariat, structure juridique…
Nous devrions pouvoir nous installer dans des locaux temporaires au sein de l’Espace Saint-Julien en janvier 2022. La maison de santé où nous pourrons nous installer définitivement devrait être prête pour juin 2022.

Que rêvez-vous pour la Maison de santé de Saint-Julien à terme ?
Comme tout médecin généraliste qui s’installe, je rêve que nous réussissions à construire une structure médicale où nous puissions à la fois proposer une médecine de qualité et de proximité, et à la fois participer à un lieu où chaque patient puisse être accueilli avec bienveillance et être écouté. Dans le cadre de l’intégration de cette maison de santé au sein de l’Espace intergénérationnel Saint-Julien, je me réjouis que nous puissions être un trait d’union entre les résidents de tous âges et les voisins du quartier qui pourront bénéficier de cette nouvelle offre de santé.